Jant-bi

Presentation

La Compagnie Jant-Bi

 

La Compagnie Jant-Bi a été créée en 1998 avec les danseurs ayant participé au premier workshop du Centre International de Danses Traditionnelles et Contemporaines Africaines, “L’Ecole des Sables” de Toubab Dialaw.

La Compagnie Jant-Bi reste en lien étroit avec le Centre qui est en même temps un point de rencontre et d’échange pour les danseurs et chorégraphes de la diaspora africaine et des différentes cultures du monde entier. Ainsi chaque travail chorégraphique reflète l’esprit du Centre.

A travers la mise en relation avec un chorégraphe représentatif d’une autre culture et d’un autre style de danse, un travail de fusion est réalisé entre ce style et l’essence des danses africaines. Le premier projet chorégraphique de Susanne Linke et Germaine Acogny, “Le coq est mort”, est une rencontre entre le “danse-théâtre” allemand et la danse africaine, et le second co chorégraphié par Kota Yamazaki et Germaine Acogny “Fagaala”, entre le Butoh et la danse africaine contemporaine. En 2007, Germaine Acogny s’associe à son fils Patrick Acogny pour la création de “Waxtaan” combinaison de danse contemporaine et des plus belles danses traditionnelles de différents pays d’Afrique.

Et en 2008 c’est la collaboration entre Germaine Acogny et Jawole Zolar, chorégraphe Afro-Americaine de New York pour la création « Les écailles de la mémoire »

La dernière création s’est faite en 2014 sous la direction de la chorégraphe réputée sud-africaine Robyn Orlin.

Afficher
Cacher