Creations

A un endroit du début – 2015

a-un-endroit-du-debut

Création en collaboration avec le metteur en scène Mikael Serre, mêlant danse, théâtre et vidéo. La première a eu lieu au Grand théâtre de la Ville du Luxembourg en juin 2015.

 

Mon Elue noire – Le sacre 2 – 2014

le-sacre

Une création solo pour Germaine Acogny par le chorégraphe d’Olivier Dubois.

 

AFRO-DITES / KADDU JIGEEN ! – 2012

afrodites

Avec les danseuses formées à l’Ecole des Sables, Germaine et Patrick Acogny établissent une gestuelle et une poétique africaine et contemporaine uniques. L’Afrique danse certes, mais elle sait se faire sérieuse, impertinente, drôle, surtout quand les femmes prennent la parole !

 

Songook Yaakaar, Affronter l’espoir – 2010

songook-yakaar

Une chorégraphie de Pierre Doussaint et de Germaine Acogny. Première à la Biennale de la Danse à Lyon les 17 et 18 septembre 2010.

 

Les Ecailles de la mémoire – 2008

les-ecailles-de-la-memoire

Une co-chorégraphie avec Jawole Zollar des Urban Bush Women (New York) pour la compagnie Jant-Bi et la Compagnie Urban Bush Women.

 

Waxtaan -2006

waxtaan

Une co-chorégraphie avec Patrick Acogny

 

Fagaala – 2004

fagaala

Chorégraphie de Germaine Acogny et Kota Yamazaki, Japon

 

Tchouraï – 2001

tchourai

Solo créé en 2001 avec la chorégraphe Sophiatou Kossoko sur un texte de Xavier Orville est une sorte de bilan de sa vie mise en mouvement avec une grande force et sérénité. Le spectacle tourne dans les lieux prestigieux en Europe (Théâtre de la Ville de Paris, Festival de Berlin, etc.), aux Etats-Unis et en Chine.

 

Z – 1995

le coq est mort

Création pour le ballet de la ville de Sao Paulo / Brésil (BALE DA CIDADE DE SAO-PAOLO), un hommage au héros national Zumbi, avec la musique originale de Gilberto Gil.

 

Yewa, eau sublime – 1995

yewa-min

Création pour la compagnie Germaine Acogny pour sept danseurs et quatre musiciens. Première à l’Opéra de Lyon le 16 septembre 1994, dans le cadre de la Biennale de la Danse.

 

Afrique, ce corps mémorable – 1989

Afrique-ce-corps-memorable

Chorégraphie basée sur les poèmes de Léopold Sedar Senghor pour un danseur, une comédienne et deux musiciens. Première à Frankfort /Allemagne

Ye’ ou (L’éveil) – 1988

yeou-min

Premier solo de Germaine Acogny avec Arona N’Diaye. Reçoit en 1991 le London Dance and Performance Award.

 

Sahel – 1987

le coq est mort

Après s’être absentée de la scène pendant 4 ans, Germaine Acogny fait en 1987 un come-back couronné de succès comme danseuse et chorégraphe en travaillant avec le chanteur Peter Gabriel pour un vidéo clip, et en créant son premier solo “Sahel”.

Afficher
Cacher