Formations

Stages precedents

Les formations menées à l’Ecole des Sables

 

Le stage international invite les danseurs professionnels des 5 continents à venir explorer l’essence et l’univers des danses traditionnelles et contemporaines d’Afrique, mais aussi de sa Diaspora. Le stage Danses Noires. Entre Engagement et Résistance.est basé sur les rencontres et dialogues triangulaires entre danses d’Afrique, danses de la Diaspora noire et danses d’Europe et d’Amérique. Un voyage au sein des Danses Noires ! Le prochain stage international Danses Noires # 2, Mémoire et Évolution se déroulera du 17 juillet au 26 août 2017. Professeurs Aida Colmenero Diaz (Espagne)| Danse ModerneAfricaine,Technique Germaine Acogny Chantal Loial (Guadeloupe) | Danse Contemporaine Caribéenne H Patten (UK) | Danses de Jamaïque Patrick Acogny| Danse Africaine Contemporaine et Déconstruction des Danses Patrimoniales Africaines Ramatoulaye Sarr (Sénégal) | Sabar, Danses Wolof du Sénégal Saky Tchébé Bertrand (Côte d’Ivoire) | Danses Traditionnelles de Côte d’Ivoire

Pour 2015, l’Ecole des Sables a choisi de mettre en place un nouveau mode de formation, ancré dans la durée, basé sur la continuité, destiné à un nombre de danseurs plus restreints, rigoureusement sélectionnés, afin d’obtenir un niveau de créativité et de production chorégraphique plus élevé. Ce nouveau programme va comporter 3 modules de formation de 3 mois, un chaque année pendant 3 ans (2015 – 2017). Le 1er module qui s’est déroulé du 06 Avril au 13 Juin 2015 et a mis le focus sur la formation du danseur Interprète. du 5 avril au 11 juin 2016 / 2e module / Chorégraphie ! Mais quelle chorégraphie ? du 3 avril au 11 juin 2017 / 3e module / Enjeux et jeux chorégraphiques professeurs Patrick Acogny (France / Sénégal) / Danse Africaine Contemporaine, Déconstruction des danses patrimoniales Alesandra Seutin (Belgique / Angleterre) / Danse Africaine Moderne, Technique Germaine Acogny (Sénégal) Karin Vyncke (Belgique) / Danse contemporaine Raouf Tchakondo (Togo) / Danse Africaine Moderne, Technique Germaine Acogny (Sénégal) Sophiatou Kossoko (France / Bénin) / Danse Contemporaine Nora Chipaumire (Zimbabwe / Etats-Unis) / Danse Africaine Contemporaine

Stage de Recherche et de création en danses hip hop et danses africaines. Dans la continuité du travail amorcé avec les danseurs issus du hip hop, l’Ecole des Sables a organisé en 2014 un stage de recherche en écritures chorégraphiques basé sur les danses hip hop et les danses africaines réunissant une trentaine de jeunes chorégraphes, tous danseurs professionnels, d’Afrique et du Monde entier. L’occasion pour ces danseurs chorégraphes d’explorer les transversalités des danses hip hop et des danses africaines et de projeter leur pratique, leur recherche chorégraphique et leur créativité dans des nouveaux territoires.

Du 14 avril au 10 mai, le stage « 100% Sénégal » a été dédié pour la première fois exclusivement aux jeunes danseurs et danseuses de toutes les régions du pays, afin de valoriser et perfectionner la nouvelle danse au Sénégal, en offrant aux jeunes générations de danseurs et danseuses sénégalais, de nouveaux outils techniques qui les aident à projeter leur art vers le futur de la danse au Sénégal.

« Empreintes [dé] croisées ». Ce nouveau stage de 6 semaines ouvert aux danseurs des 5 continents explorait ce que signifie la danse. Comment la tradition nous marque et nous construit d’une certaine façon et comment la danse actuelle dite contemporaine nous transforme, nous amène dans des territoires inconnus, inexplorés. Pour les danseurs non africains, ce stage permet un premier contact avec les danses d’Afrique.

Stage de 10 semaines « A Corps Accords » regroupant 42 danseurs de toute l’Afrique dont 10 sénégalais sur le thème de l’improvisation. Ce stage visait à accorder aux danseurs un espace où ils ont trouvé les clefs pour à la fois maîtriser des techniques formelles proposées mais aussi à comprendre les chemins de l’improvisation comme forme de composition instantanée, et comme matière gestuelle pour le chorégraphe.

Liste des stages

2014 :

Stage de Recherche et de création en danses hip hop et danses africaines « Into New Territories ». Dans la continuité du travail amorcé avec les danseurs issus du hip hop, l’Ecole des Sables a organisé un stage de recherche en écritures chorégraphiques basé sur les danses hip hop et les danses africaines réunissant une trentaine de jeunes chorégraphes, tous danseurs professionnels, d’Afrique et du Monde entier. L’occasion pour ces danseurs chorégraphes d’explorer les transversalités des danses hip hop et des danses africaines et de projeter leur pratique, leur recherche chorégraphique et leur créativité dans des nouveaux territoires.

2014 :

du 14 avril au 10 mai, le stage « 100% Sénégal » a été dédié pour la première fois exclusivement aux jeunes danseurs et danseuses de toutes les régions du pays, afin de valoriser et perfectionner la nouvelle danse au Sénégal, en offrant aux jeunes générations de danseurs et danseuses sénégalais, de nouveaux outils techniques qui les aident à projeter leur art vers le futur de la danse au Sénégal.

2013 : (juillet/août) :

« Empreintes [dé] croisées ». Ce nouveau stage de 6 semaines ouvert aux danseurs des 5 continents explorait ce que signifie la danse. Comment la tradition nous marque et nous construit d’une certaine façon et comment la danse actuelle dite contemporaine nous transforme, nous amène dans des territoires inconnus, inexplorés. Pour les danseurs non africains, ce stage permet un premier contact avec les danses d’Afrique.

2013 :

stage de 10 semaines « A Corps Accords » regroupant 42 danseurs de toute l’Afrique dont 10 sénégalais sur le thème de l’improvisation. Ce stage visait à accorder aux danseurs un espace où ils ont trouvé les clefs pour à la fois maîtriser des techniques formelles proposées mais aussi à comprendre les chemins de l’improvisation comme forme de composition instantanée, et comme matière gestuelle pour le chorégraphe.

2012/2013 :

– Projet de formation et d’échanges de 8 semaines entre 15 étudiants de l’Ecole des Sables venus de toute l’Afrique et 15 étudiants de l’école de formation professionnelle internationale P.A.R.T.S en Belgique.

2012 :

  • collaboration avec la Compagnie hollandaise Don’t Hit Mama autour du projet de formation/création Hip Hop « War & Peace » d’une durée de 5 semaines incluant 15 danseurs hollandais et 15 danseurs africains
  • collaboration avec la Compagnie allemande Steptext autour du projet de formation/création « Home » d’une durée de 3 semaines incluant 15 danseurs européens et 15 danseurs africains

Ces deux projets ont permis d’associer des danseurs africains et non africains dans une expérience de formation commune de 3 à 5 semaines à l’issue de laquelle les chorégraphes ont sélectionné les danseurs qui ont participé par la suite à la création des pièces et aux tournées.

2011 :

« Croisement des chemins », troisième stage de 6 semaines ouvert aux danseurs du monde entier dans le but de découvrir et partager la variété, la complexité et l’énergie spécifique des danses traditionnelles et contemporaines d’Afrique et d’échanger entre danseurs et chorégraphes des quatre coins du monde.

2011 :

stage « Correspondances Danses Africaines/Danses Hip-Hop » d’une durée de 10 semaines ouvert aux danseurs africains . Ce programme innovant a permis la rencontre de danseurs venant d’horizons très différents qui ont pu explorer, déconstruire ou inventer les correspondances entre les danses traditionnelles et contemporaines d’Afrique et les danses contemporaines et urbaines telles que le Hip Hop.

2010 :

Programme Chrysalides (volet Ecole des Sables d’une durée de 3 mois) Parmi les 42 danseurs du stage « Créer le futur » , une vingtaine de danseurs africains a fait partie du Programme Chrysalides – formation et résidence de création chorégraphique – à l’intention de danseurs expérimentés et de jeunes chorégraphes, ayant pour objectif de donner des outils nécessaires dans le domaine de la recherche et de la création chorégraphiques, se déroulant en 3 phases en partenariat entre l’Ecole des Sables, le Centre de Développement Chorégraphique « la Termitière de Ouagadougou » et le Gaara Projects de Nairobi au Kenya.

2010 :

« Créer le futur » stage de formation de 3 mois pour les danseurs africains.
Basé sur une solide formation professionnelle des danseurs d’Afrique et de la Diaspora africaine, ce stage a permis au participants d’explorer l’immense richesse des danses patrimoniales et de s’approprier diverses techniques de danses contemporaines d’Afrique et de l’Occident.

2010 :

première phase de « Transmission de la Technique Germaine Acogny », destinée aux anciens stagiaires africains et non-africains de l’Ecole des Sables. La spécificité de ce stage est de perfectionner les stagiaires à la technique de danse africaine moderne élaborée par la chorégraphe Germaine Acogny et de leur permettre de l’enseigner à leur tour. Le programme se déroule en 3 phases de 7 semaines sur 3 ans. Il y a eu deux promotions. La première a eu lieu de 2010 à 2012. La seconde Transmission s’est déroulée de la fin 2011 à mai 2013.

2009 :

« Un nouveau pas » deuxième stage de formation de 2 mois pour les danseurs professionnels du monde entier autour des danses traditionnelles et contemporaines d’Afrique.

2009 :

stage de formation de 3 mois pour les danseurs africains « Outillages Chorégraphiques » une éducation intensive destinée aux danseurs ayant déjà une expérience de chorégraphe ou qui voudrait le devenir.

2008 :

stage de formation de 3 mois pour les danseurs africains « Tradition / Innovation » construit autour des danses traditionnelles, leurs analyses, leur déconstruction pour permettre une reconstruction et une recréation.

2007 :

premières rencontres entre chorégraphes et musiciens de l’Afrique et de la Diaspora Africaine. Pendant deux semaines, ces rencontres ont permis à 30 chorégraphes et 12 musiciens de découvrir les danses et les musiques des uns et des autres, d’analyser leurs racines communes, de les vivre, les danser, afin de créer ensemble, sur la base de cette grande diversité.

2007 :

premier stage « Rencontres et échanges » ouvert aux danseurs de tous les continents. Les danseurs africains sélectionnés avaient déjà suivi une formation à l’Ecole des Sables. Pour eux, il s’agissait donc d’une formation complémentaire dans leur cursus.

2006 :

premier partenariat avec une Université occidentale (U.C.L.A) ouvert à 24 étudiants américains de l’Université de Californie à Los Angeles et à 15 danseurs sénégalais de l’Ecole des Sables. Cette rencontre de 3 semaines a été un moment idéal pour réunir plusieurs styles de danse autour de la Danse Contemporaine d’Afrique.

2005 :

stage de formation de 3 mois pour les danseurs africains « Trouver ses racines » orienté vers les racines des danses traditionnelles Africaines pour découvrir leurs spécificités, leurs fondamentaux et pour les transcrire dans la chorégraphie contemporaine.

2003 :

collaboration de 10 semaines avec DasArts, une section de l’Ecole des Beaux-Arts d’Amsterdam caractérisée par sa dimension multidisciplinaire (metteurs en scène, vidéastes, musiciens, écrivains, etc.).

2002 :

stage de perfectionnement chorégraphique de 3 mois consacré à l’étude et à l’expérimentation des techniques, principes et modes de composition chorégraphique.

1998, 1999 et 2001:

stages de formation de 3 mois pour les danseurs africains. Transmission des outils fondamentaux pour un danseur professionnel et initiation à la Danse Africaine Contemporaine.

 

Afficher
Cacher