Formations

Collaborations

un lieu pour partager

 

Avec les Ecoles et Centres de danse

Parallèlement à ces stages de longue durée, l’Ecole des Sables organise sur des périodes de trois à quatre semaines des rencontres et des ateliers entre des étudiants d’universités ou d’écoles professionnelles européennes et américaines et des groupes de danseurs africains, sur des périodes de trois à quatre semaines où chacun apporte ses connaissances et se nourrit des expériences des autres.

Ces stages ont été lancés pour la première fois en 2003 et 2006 avec DasArts (section de l’Ecole des Beaux-Arts d’Amsterdam, Pays-Bas) et UCLA, (l’Université de Los Angeles, USA) ont été les premières à expérimenter ces stages en 2003 et 2006.

Projet avec le Théâtre du Mouvement de Lyon (France) en 2008. Stage et échanges avec la population du village de Toubab Dialaw (groupe de Théâtre, lutteurs, pêcheurs, footballeurs, bboys).

Stage et Echange entre les enfants de Toubab Dialaw et les élèves du Lycée Jacques Prévert de Lyon – tous les deux ans 2 ans depuis 2008.

l’Ecole a accueilli le département danse du Theater School d’Amsterdam pour un projet de formation-création (War and Peace), qui a donné lieu ensuite à une résidence de création et une tournée au Pays-Bas. Plus récemment en 2017 cette Ecole est revenu pour un mois à l’Ecole des Sables avec une trentaine d’élèves.

De décembre 2012 à janvier 2013, pendant 8 semaines, l’Ecole des Sables s’est associée à l’Ecole de Danse Professionnelle de P.A.R.T.S à Bruxelles avec laquelle elle organise un projet d’échange entre 15 étudiants issus de « Performing Arts Research and Training Studios », dirigés par Anne Teresa De Keersmaeker et une sélection de 15 danseurs venant de toute l’Afrique. Une rencontre artistique et culturelle unique.

 

Avec des compagnies

L’Ecole travaille également sur des projets spécifiques de collaboration avec des compagnies de danse internationales (Cie Toula Limnios et Steptext, Allemagne ; Don’t Hit Mama, Pays Bas, Eddy Maalem, Bernardo Montet, France, Urban Bush Women, New York, Steptext, Allemagne…) qui comprennent un volet formation de deux à cinq semaines suivi d’un volet création débouchant sur une tournée internationale. Ce type de projet réunit dans un premier temps un nombre égal de danseurs occidentaux et africains dont une partie est sélectionnée à l’issue de la période de formation, pour participer à une création.

Afficher
Cacher